top of page

Quand le temps suspend son vol


Et puis le temps devient impalpable. Combien m'en reste t il? Quand? Où le décompte commence t il?

Mon horloge à moi a suspendu ses aiguilles pendant deux très longues semaines. Deux semaines à ne pas dormir la nuit. Deux semaines à préparer ma mort.

Et cette petite voix dans un coin de ma tête : "Il faut que tu te battes" à laquelle j'ai envie de hurler : " Ok mais avec quoi? Comment? Ça veut dire quoi " se battre" quand on est condamné?"

Je pédale dans le vide. J'arrête de respirer.

J'ai repris mon souffle le jour où j'ai fait le bilan. Le bilan de ma vie. Elle est pas mal ma vie. Pas mal remplie. J'ai réalisé plein de rêves, plein de choses.

Et puis c'est quoi les bons côtés de ma mort? Il y en a.

J'ai commencé à penser à ma vie le jour où j'ai accepté ma mort.

Le plus dur c'est de se résoudre à ne plus être là pour ceux qu'on aime.

La bonne nouvelle c'est que je suis encore là pour un bon petit bout! Pis attachez vos tuques!


À l'affiche
Posts récents
      bottom of page